animation


animation

animation [ animasjɔ̃ ] n. f.
XIVe; lat. animatio
1Rare Action d'animer, de donner la vie.
Théol. Union de l'âme au corps. Animation immédiate, dès la conception.
2Caractère de ce qui est animé, vif, plein de vie. Parler avec animation. chaleur, flamme passion, vivacité. Mettre de l'animation dans une réunion, amuser, faire rire. ⇒ entrain.
Allées et venues dans un lieu. Il y a beaucoup d'animation dans ce quartier. activité, mouvement.
3(1972) Méthodes de conduite d'un groupe qui favorisent l'intégration et la participation de ses membres à la vie collective (cf. Dynamique de groupe). L'animation d'une maison de la culture, d'un centre aéré.
4Mise en mouvement de dessins ou de figurines donnant l'illusion de la vie. Cinéma d'animation : dessins animés, marionnettes filmées.
⊗ CONTR. 1. Calme, froideur, repos, torpeur.

animation nom féminin (latin animatio) Action de mettre de la vivacité, de l'entrain dans quelque chose : Mettre un peu d'animation dans un dîner. Chaleur, ardeur, fougue mises dans une action, une expression, un comportement : Discuter avec animation. Mouvement, grande activité au sein d'un groupe, dans un lieu : L'animation des rues de Paris à 6 heures du soir. Action d'animer un groupe, un débat, une émission, un service commercial, etc. Ensemble des moyens et méthodes mis en œuvre pour faire participer activement les membres d'une collectivité à la vie du groupe. Toute méthode consistant à filmer image par image des dessins ou des marionnettes qui paraîtront animés sur l'écran. Manifestation ayant pour objet de présenter une œuvre à une partie de son futur public, de réfléchir collectivement sur un spectacle déjà vu. ● animation (synonymes) nom féminin (latin animatio) Chaleur, ardeur, fougue mises dans une action, une expression, un...
Synonymes :
Contraires :
- impassibilité
Mouvement, grande activité au sein d'un groupe, dans un lieu
Synonymes :
- activité
- vie
Contraires :

animation
n. f.
d1./d Caractère de ce qui vit, bouge; activité. L'animation de la rue.
d2./d CINE Procédé permettant d'obtenir des images animées à partir de dessins ou de photographies. Cinéma d'animation.
d3./d (Afr. subsah.) Sensibilisation des masses à une idéologie politique par des activités publiques (danses, chants, etc.); ces activités. Groupe d'animation. Séance d'animation.

⇒ANIMATION, subst. fém.
I.— Rare. Action de communiquer ou de posséder la vie :
1. ... et Dieu fut l'esprit vital qui, répandu dans tous les êtres, anima le vaste corps du monde. Et ceux-là peignirent leur pensée, tantôt par You-Piter, essence du mouvement et de l'animation, principe de l'existence, ou plutôt l'existence elle-même; ...
VOLNEY, Les Ruines, 1791, p. 276.
En partic.
a) Apparition saisonnière de la vie animale :
2. Elle [l'électricité] paraît un des premiers mobiles de la végétation et de l'animation. C'est après les orages les plus fulminants que les plantes végètent, fleurissent et fructifient avec le plus de vigueur; encore que les générations des insectes se multiplient avec tant de rapidité, que le vulgaire les croit quelquefois tombés du ciel.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 272.
3. Plongeons-nous ensemble dans cet air, dans ces lueurs, dans ces herbes, dans ces rameaux, dans cet océan de végétation et d'animation qui inonde en ce moment la terre!
LAMARTINE, Raphaël, 1849, p. 288.
b) THÉOL. [Chez les hommes] ,,Le fait de l'union de l'âme à un corps organisé. Le corps est animé dès que l'âme vient en lui.`` (Théol. cath. t. 1, 1 1909). L'animation du fœtus.
Animation immédiate, animation médiate :
4. Les partisans de l'animation immédiate affirment que c'est au moment même de la conception que l'âme est créée et unie au corps. Les partisans de l'animation médiate retardent l'entrée de l'âme dans le corps et la fixent à l'époque (...) où le corps est construit, du moins dans ses organes principaux.
Théol. cath. t. 1, 1 1909.
II.— Manifestation de vitalité, considérée comme possédée ou donnée.
A.— Caractère de ce qui est animé, possède de la vivacité.
1. [En parlant d'une rue, d'une ville] :
5. Qu'on se figure, en effet, quelques-uns de nos grands centres de commerce, aux populations houleuses, Lyon, Bordeaux, etc., à l'heure où tombe le soir. On voit d'ici ce mouvement, cette vie, cette animation extraordinaire que les intérêts financiers sont seuls capables de donner, aujourd'hui, à des villes sérieuses.
VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Contes cruels, L'Affichage céleste à Henry Ghys, 1883, p. 67.
6. L'animation avait abandonné l'intérieur de la bourse et des banques, diminuait aux étages des immeubles commerciaux, mais pour augmenter et s'alourdir dans les rues.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, p. 186.
2. [En parlant d'une pers., de son visage, ...] Mouvement, expression du visage traduisant la vivacité du sentiment, etc. :
7. — Mon pauvre Lucien, que t'est-il donc arrivé? dit Ève en remarquant l'animation du visage de son frère.
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 122.
8. Le prince Maurice s'excita un peu, et avec une sorte d'animation qui le rendit tout rouge : — c'est de la tyrannie! s'écria-t-il; tu n'as pas à te plaindre de moi! Je ne me conduis pas comme Ernest. Si je vais voir Isabella Turtle, c'est absolument comme toi-même tu vas voir la comtesse Tonska. Ce que tu fais, je peux bien le faire!
GOBINEAU, Les Pléiades, 1874, p. 113.
9. Au piano, une animation quasi céleste le transfigurait; son jeu semblait plutôt celui d'un organiste que d'un pianiste et manquait parfois de subtilité, mais il était divin dans les andantes, en particulier ceux de Mozart pour qui il professait une prédilection passionnée.
GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 397.
P. anal. [En parlant d'une œuvre d'art] Expression de la vie, vivacité :
10. Mais voyez à côté, les bas-reliefs qui rendent les scènes de la vie humaine; ils ont autant d'animation que les peintures du XVIe siècle. Même vie dans les chevaux, qui jouent dans l'art grec un si grand rôle.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 182.
B.— Action de rendre animé, de conférer la vie :
11. J'avais songé incidemment [pour un ballet] au Mythe d'Orphée, c'est-à-dire l'animation de toute chose par un esprit, — la fable même de la mobilité et de l'arrangement.
VALÉRY, Lettres à quelques-uns, À Claude Debussy, 1900, p. 63.
1. Action de mettre de la vivacité, de l'entrain. L'animation d'une soirée.
SOCIOL. ,,En méthodologie des sciences psychologiques et sociales, l'animation est la propriété générale des méthodes de conduite des groupes, méthodes qui ont pour but d'accroître la participation et de favoriser la progression du groupe vers ses objectifs.`` (MUCCH. Sc. soc. 1969).
Animation d'un groupe, activité d'animation, équipe d'animation :
12. ... il ne suffit pas de fonder des maisons, voire des centres de jeunesse pour subvenir aux loisirs extra-sportifs au sein du périmètre d'habitat, mais (...) il faut rendre ceux-ci attrayants et les faire fonctionner sous l'impulsion de « meneurs de jeu ». C'est en fait une profession nouvelle qui se crée, tenant du moniteur de colonies de vacances, de l'éducateur sportif, du metteur en scène, etc... Il faut donc une équipe d'animation avec des camarades plus âgés, engagés dans une activité professionnelle qui assure à titre de référence leur droit à guider. Il faut enfin un chef. Pour le moment, on ne saurait faire appel qu'à des animateurs bénévoles.
Les Grands ensembles d'habitation, 1963, p. 25.
13. Le Commissariat au plan étudie et propose les choix globaux qu'implique cette politique et en intègre grâce aux travaux de la Commission nationale d'aménagement du territoire les conclusions dans les plans de développement économique et social. (...). Dans l'appareil administratif de l'État, la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale constitue, entre le plan et les administrations, le centre d'impulsion et d'animation de cette politique et, pour ainsi dire, la courroie de transmission entre la volonté gouvernementale et les organes d'exécution.
L'Aménagement du territoire, 1964, p. 9.
2. TECHNOLOGIE
a) CIN. ,,Procédé qui permet de donner l'impression du mouvement à des dessins ou à des poupées grâce à la photographie image par image, de gestes, d'attitudes ou de situations successives.`` (BAILLY-ROCHE 1967) :
14. Les dessins animés ne sont (...) qu'un mode d'un genre beaucoup plus étendu, qu'on pourrait appeler l'animation artificielle et qui vise soit à reproduire des mouvements réels difficilement saisissables, soit à réaliser des mouvements fictifs ou schématiques.
PAWLOWSKI, La réalisation de films scientif. en dessins animés, 1er nov. 1929 (GIRAUD 1956).
b) PUBLIC. ,,Impression du mouvement donné par une combinaison d'éclairages successifs d'un motif publicitaire lumineux.`` (CHAM. 1969).
DÉR. Animatiste, adj., néol. d'aut., dér. du même rad. Qui se rapporte à la phase primitive de la croyance à l'Animisme (cf. BERGSON, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932, p. 184; 1re attestation).
PRONONC. :[]. Enq. :/animasjõ/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. XIVe s. « le principe vital, la force qui donne la vie (opposé en partic. au domaine de l'esprit) » (R. DE PRESLES, Cité de Dieu, 14, 2, éd. 1531 ds QUEM. : Lesquelles œuvres de la chair sont fornications, ordures... contentions, emulations, animations); de FUR. 1690 à BESCH. 1845 le terme semble réservé à la théol. et à la biol., en partic. pour désigner le moment où l'âme s'unit au corps dans le fœtus; 2. ca 1468 « emportement, colère » (CHASTELLAIN, Chronique, V, 425, Kerwyn d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 2, p. 114 : Ils ... se mirent en devoir d'envoyer l'un vers l'autre et d'essayer par paroles si leurs deux contraires animations et felletés se pourroient mitiger et un peu radoucir par moyens); 1845 [en bonne part] (BESCH. : Animation. Chaleur, vie apparente. Mettre l'animation dans les paroles, dans le discours, dans les actions).
Empr. au lat. animatio (de anima « souffle vital, âme »), au sens 1 « principe de la vie (domaine de l'anima) » (CICÉRON, Tim., 35 ds TLL s.v., 85, 68); au sens 2 (domaine de l'animus) empr. au b. lat. animatio « colère » (IIe-IIIe s., TERTULLIEN, Adv. val., 9, ibid., 86, 2); en bonne part (Itala, Act., 17, 11, ibid., 85, 85).
STAT. — Animation. Fréq. abs. littér. :441. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 279, b) 770; XXe s. : a) 713, b) 795. Animatiste. Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — BAILLY-ROCHE 1967. — BIROU 1966. — CHAM. 1969. — Foi t. 1 1968. — GIRAUD-PAMART 1971. — GITEAU 1970. — IREP 1966. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mots dans le vent. Vie Lang. 1969, n° 213, p. 691. — MUCCH. Sc. soc. 1969. — NOTER-LÉC. 1912. — NYSTEN 1814-20. — PAG. 1969. — Théol. cath. t. 1, 2. 1909. — VOYENNE 1967.

animation [animɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XIVe; du lat. animatio, de anima « souffle, âme ».
1 Rare. Action d'animer, de communiquer la vie. Vie, mouvement, branle (vx).
1 Dieu, de son souffle puissant, a donné l'animation à la matière.
Fénelon, in P. Larousse (1866), artAnimation.
2 Fig. Développement, essor. || L'animation d'une entreprise. Activation, activité.
2 (Jusqu'à la guerre) il y a eu plutôt animation que dépression de l'industrie en France.
Jaurès, Hist. socialiste…, t. II, p. 258.
Théol. Manifestation de la vie. || Animation immédiate : théorie selon laquelle l'âme est unie au corps dès la conception (opposé à animation médiate, âme unie au corps lorsque celui-ci est formé).
3 L'animation du fœtus n'arrive qu'après quarante jours.
Dict. de Trévoux.
3 Méthode consistant à filmer, image par image, des objets ou des images fixes, pour obtenir, à la projection, des images animées; art de la réalisation de films selon cette méthode. || Animation de poupées, de marionnettes, d'ombres chinoises…; animation de dessins. Dessin (animé). || Techniques de l'animation. || Cinéma d'animation; film d'animation. || Long métrage, court métrage d'animation. || Réalisateur de films d'animation. Animateur, II., 2. || Les pionniers de l'animation. || L'animation tchèque contemporaine.
4 Cour. Caractère de ce qui est plein de vie, de vivacité ( Animé). || L'animation du regard, du teint, du visage. Ardeur, couleur, éclat, feu, fièvre. || Parler, discuter avec animation. Chaleur, exaltation, flamme, fougue, passion, vivacité.
4 Il retira brusquement ses mains, et, avec une vivacité d'innocent qui se débat contre une prévention honteuse, avec des gestes vifs, une animation grandissante, il se défendit en l'accusant à son tour, elle, de l'avoir ainsi soupçonné.
Maupassant, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 234.
Mus. || Jouer avec animation. Âme; animato.
5 Au piano, une animation quasi-céleste le transfigurait (…)
Gide, Si le grain ne meurt, I, 3.
5 Activité, mouvement (dans un lieu, un espace où la vie humaine, sociale, est importante). || Il y a beaucoup d'animation dans ce centre-ville. || Organiser l'animation d'un quartier par une quinzaine commerciale. Activité. || Mettre de l'animation dans une réunion, un groupe. Entrain.
6 (1972). Méthodes de conduite d'un groupe qui favorisent l'intégration et la participation de ses membres à la vie collective (→ Dynamique de groupe). || L'animation d'une maison de la culture, d'un club du troisième âge. || S'occuper de l'animation dans une collectivité, un lycée… Animateur.
Spécialt (dans plusieurs pays d'Afrique). Organisation d'activités collectives (chants, danses…) destinées à sensibiliser les masses à l'idéologie et à la politique du gouvernement, d'un parti national. || Groupe d'animation.
CONTR. Arrêt, calme, dépression, engourdissement, froideur, langueur, mort, paix, paralysie, repos, silence, torpeur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Animation — (von lat. animare, „zum Leben erwecken“; animus, „Geist, Seele“) ist im engeren Sinne jede Technik, bei der durch das Erstellen und Anzeigen von Einzelbildern für den Betrachter ein bewegtes Bild geschaffen wird. Die Einzelbilder können… …   Deutsch Wikipedia

  • Animation — An i*ma tion, n. [L. animatio, fr. animare.] 1. The act of animating, or giving life or spirit; the state of being animate or alive. [1913 Webster] The animation of the same soul quickening the whole frame. Bp. Hall. [1913 Webster] Perhaps an… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Animation — Animation: Das Fremdwort geht auf lat. animatio »Beseelung, Belebung«zurück und gehört zur Wortfamilie von ↑ animieren. Im Deutschen ist es ab dem 16. Jh. in der oben genannten Bedeutung gebräuchlich, zunächst in seiner lat., ab dem 17. Jh. in… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Animation F/X — was an Australian video games developer founded in circa 1992 based out of Brisbane that successfully managed to release two video games featuring the video game character Baron Baldric, a rude geriatric wizard. It was founded by Lindsay… …   Wikipedia

  • animation — ANIMATION. s. f. Terme didactique. Il se dit de l union de l âme au corps. L animation du foetus …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • animation — ► NOUN 1) the state of being full of life or vigour. 2) the technique of filming a sequence of drawings or positions of models to create an illusion of movement. 3) (also computer animation) the creation of moving images by means of a computer …   English terms dictionary

  • Animatĭon — (v. lat.), 1) Belebung, Beseelung 2) Vereinigung der Seele mit der Leibesfrucht; vgl. Traducianer; 3) Aufregung …   Pierer's Universal-Lexikon

  • animation — index birth (beginning), instigation, life (vitality), spirit Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • Animation — 1.Unterhaltung,Unterhaltungsprogramm,Freizeitprogramm,Freizeitgestaltung(Urlaub) 2.Computeranimation,computererzeugteBildsequenz …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • animation — (n.) 1590s, action of imparting life, from L. animationem (nom. animatio) an animating, noun of action from pp. stem of animare (see ANIMATE (Cf. animate) (v.)). Meaning vitality is from 1610s. Cinematographic sense is from 1912 …   Etymology dictionary